Voici pourquoi Les bonnes personnes ne discernent pas les personnes à double facette

La méchanceté de l’autre n’est jamais notre faute c’est plutôt de ce ceux qui profitent de nous .Cependant ceci ne devrait pas nous rendre méfiant vis-à-vis de ceux qui nous entourent.

Parfois nous devenons très naïfs. Nous ne réussissons pas à voir les doubles intentions, les égoïsmes dissimulés ou les faussetés enveloppées dans du papier cadeau et des gentillesses. La méchanceté, ou plutôt, les trahisons sont des choses très fréquentes dans les relations du quotidien.

D’où le fait que, tout au long de leur vie, les personnes sincères vivent des déceptions à cause des mauvaises intentions. Dans cet article, nous vous invitons à y réfléchir.

Récemment, le psychologue et chercheur Howard Gardner a surpris les médias avec un commentaire qui a fait le tour du monde. Selon lui les mauvaises personnes ne sont jamais de bons professionnels. Elles peuvent atteindre le succès, mais jamais l’excellence.

Par contre les bonnes personnes sont celles qui ne recherchent pas la reconnaissance mais qui sont motivées dans leurs travaux car elles souhaitent offrir le bien et le bénéfice commun. C’est donc, à travers cette vision et ce sentiment qu’une personne devient un bon professionnel.

C’est la même chose qui arrive dans l’environnement privé et relationnel. Cette excellence personnelle s’atteint uniquement en favorisant le bien-être d’autrui et le respect via la réciprocité.

L’intérêt caché est celui qui cherche un objectif et qui n’hésite pas à utiliser des comportements trompeurs pour atteindre son but.

Les personnes qui cachent dans leur cœur quelques gouttes de méchanceté et une pincée d’égoïsme subtile manipulent les autres pour obtenir ce qu’elles désirent.

Se produit alors une dissonance claire entre leurs véritables sentiments et les actions qu’elles mettent en œuvre. C’est un comportement que nous ne pouvons pas prévoir et qu’en général, les bonnes personnes ne suspectent pas.

Par ailleurs, les bonnes personnes sont caractérisées par leur grande empathie. Généralement, le cerveau humain ne ressent pas d’empathie pour la méchanceté ou l’égoïsme, d’où la difficulté à les identifier.

De plus, la tendresse, l’amitié et une infinité d’émotions positives se déclenchent en nous, et cela nous fait tomber dans leurs griffes en quelques minutes.

Cependant, avant de vous martyriser avec ce type de pensées destructives, nous devons accepter ce qui s’est passé comme une expérience, un apprentissage.

Les déceptions doivent nous faire ouvrir les yeux, mais jamais fermer notre cœur. Sinon, nous ne serions plus nous-mêmes et c’est quelque chose que nous ne pouvons pas laisser advenir.